MOXIBUSTION (MOXA)

La moxibustion est une méthode de soin utilisée en Médecine Traditionnelle Chinoise et fait référence à l’élément Feu dans la Théorie des 5 éléments ou encore dans la médecine Ayurvéda  (Agnikarma: (par exemple appliquer un cône, ou un bâton près du Marma). On utilise le moxibustion à savoir la chaleur sur une zone spécifique du corps pour rééquilibrer un dysfonctionnement énergétique. Si cette technique est encore peu connue chez nous, le principe de soin par la chaleur n’a pourtant rien de nouveau. Mais, plutôt que d’appliquer la chaleur sur une zone large du corps, la moxibustion la concentre sur un point précis, correspondant à une fonction ou organe du corps. Les moxas ont des propriétés chauffantes et asséchantes.

Les moxas sont des petits cônes ou bâtonnets en forme de cigare constitué principalement de plante en général on utilise l’armoise. L’armoise est «Artemisia Vulgaris» ou Armesia argyi , fait partie de la famille des composées. C’est une plante herbacée vivace, dôdeur pénétrante spongieuse, pour faciliter la guérison.

Il existe deux techniques différentes d’utilisation selon qu’on utilise du moxa en cônes ou en bâtonnets.

  • Le moxa direct, il s’agit d’appliquer de minuscules cônes de moxa(l’armoise), directement sur la peau, pour que le cônes  adhère au revêtement .on utilise un peu d’alcool ou baume de tigre, le thérapeute l’enlève dès que le patient lui signifie que la sensation de chaleur est suffisante. Parfois, cette technique peut accidentellement brûler la peau du patient, ce n’est pas le but recherché. Les moxas direct accélèrent le pouls, donnent de l’appétit, mettent en forme donne envie de dormir , et parfois un fébricule,
  • Dans ce cas, des mesures sont prises afin de bien cicatriser la zone (prière coupe-feu et l’application d’huile essentielle de lavande ou d’encens )
  • Le moxa indirect, est une technique plus populaire, car il n’y a pas de risque de brûlure. Le thérapeute maintient un bâton cigare d’armoise de la grosseur d’un cigare près de la peau (sans la toucher) sur une zone précise jusqu’à ce que le patient ressente une agréable chaleur. Le traitement va équilibrer les forces du Yin et du yang.
  • Cette technique s’effectue toujours sans douleur et avec une agréable sensation de chaleur.
  • Le moxa cône sur support :Le moxa cône est posé sur une tranche de gingembre, d’ail ou sur un petit amas de sel et est allumé au niveau du point d’acupuncture (ombilic par exemple). Cette forme de traitement par la chaleur permet de traiter différentes affections selon les plantes ou substances alimentaires utilisés. Une tranche de gingembre à la propriété de soigner d’autres maladies ou problèmes d’équilibre énergétique.
  • Moxa au sel :
    L’utilisation du sel comme moyen de moxa est habituellement utilisé au dessus du nombril et a pour but de traiter les symptômes liés au système digestif. Cette technique fait diminuer la douleur locale, les vomissements, la diarrhée et la dysenterie prolongée dans les cas extrêmes. Cette méthode est souvent utilisée en cas de diarrhée chronique et de gastro-entérite aiguë comme les vomissements, la diarrhée et la dysenterie.
  • Moxa au gingembre :
    Le gingembre est une épice très réchauffante et qui est souvent utilisée pour remettre l’estomac en équilibre et pour améliorer la digestion. Lorsqu’un morceau de gingembre frais est utilisé comme élément entre la peau et le cône moxa, il y a un effet synergique entre le moxa et le gingembre qui harmonise l’estomac, empêche l’accumulation, régule le Qi, favorise la digestion et élimine l’accumulation de liquide. Cette méthode est souvent utilisée en cas de diarrhée, mal au ventre, vomissement ou douleurs articulaires.

Le cône est allumé à son sommet et se consume en dégageant une intense chaleur à action prolongée. Le thérapeute retire le cône lorsque le patient sent une intense sensation de chaleur, mais sans brûler la peau. On répète l’opération jusqu’à huit fois sur chacun des points à stimuler.

Les patients qui reçoivent les traitements avec la moxibustion peuvent ressentir une chaleur qui irradie plus loin que la zone qui est chauffée. Cette sensation est bénéfique et signifie qu’un déblocage du Qi et du Sang s’effectue en profondeur.

L’avantage de cette technique est que l’on peut l’utiliser pour soigner les affections courantes (constipation, migraine, impuissance, frigidité…) sans avoir recours aux aiguilles.

  • La moxibustion a des effets très bénéfiques pour le système digestif (douleurs abdominales , ballonnements abdominaux, douleurs abdominales avec mucosités, problèmes intestinaux, gastralgie avec toux, ulcère de l’estomac, diarrhée ,constipation, hémorroïdes…)
  • De la mobilité, articulations (faiblesse des genoux, rhumatisme des doigts, luxation de l’épaule, lombalgie chronique, faiblesse du rachis, entorse ancienne de la cheville…)
  • La moxibustion soulage les douleurs d’estomac, les douleurs des menstruations et problèmes gynécologiques, la grippe hivernale, la ménopause, elle ralentit le vieillissement, redonne vitalité au corps et à l’esprit.
  • La moxibustion élimine le stress du corps, augmente la force de résistance du corps, réveille le réflexe de la défense corporelle, nourrit notre énergie et joie de vivre, régule le poids et renforce le système immunitaire.
  • Système respiratoire (bronchites chroniques, asthme, toux
  • Système circulatoire (, hypertension, mauvaise circulation…)
  • Fatigue, hyperthyroïdie
  • Elle rétablit les blocages, réveille les zones endormies, marquées et ressenties sur le corps…..

Les contre-indications et points interdits de moxibustion

Si la moxibustion est généralement bien tolérée, elle doit néanmoins être appliquée avec prudence et en l’absence totale de signes de contre-indications.

Aussi, elle sera à éviter en cas de :

  • fièvre: en MTC, il est vivement déconseillé d’ajouter de la chaleur à une chaleur déjà excessive
  • grossesse: l’abdomen et la région sacrée ne sont pas des zones à traiter au moxa
  • traumatismes récents(entorses, etc.) : les zones trop enflammées, surtout les plus récentes, ne doivent pas être chauffées au moxa car elles sont déjà en excès de chaleur (en MTC, on appelle cela un excès de Yang) ;
  • sécheresse et insuffisance de liquides organiques: en cas de muqueuses ou d’yeux secs, le moxa est déconseillé car cela reviendrait à chauffer un terrain asséché ;
  • cardiopathie et hypertension;
  • chute d’organe, etc.

DÉROULEMENT DE  LA SÉANCE :

Pour vous garantir la séance la plus efficace et la plus proche de vos attentes, chaque séance contient au préalable une phase de discussion avec votre praticien. Cette étape est capitale afin de mieux connaître votre état de santé général ainsi que vos attentes.

Lors d’une séance il y a généralement plusieurs points qui sont moxés, répartis à divers endroit du corps. Comme en acupuncture, les points sont différents d’un cas à l’autre.​

  • ​Vous serez installé(e) sur une table de massage dans la position qui vous sera la plus confortable et vous serez accompagné par une douce musique de relaxation.
  • Durant la séance vous n’hésiterez pas à faire part de vos sensations à votre praticien, celles-ci le guideront dans son travail.
  • Pour utiliser les bâtonnets de moxa, il suffit de les allumer et de les tenir à quelques centimètres du point d’acupuncture à traiter ou de la zone à réchauffer.
  • Le praticien pourra laisser le cône ou le bâton au-dessus de la peau sans bouger ou le déplacer légèrement jusqu’à ce que la peau du patient devienne rougeâtre et que la personne ressente une agréable chaleur.
  • La moxibustion peut être complété par les autres techniques exercées par votre praticien.​

FRÉQUENCE DES SÉANCES :

La fréquence des séances est variable d’une personne à l’autre, elle dépend de ses besoins et de ses attentes.

Elle dépend également de la nature des troubles, du degré d’ancrage dans le corps, et la capacité de guérison de chaque individu. Elle reste donc à définir avec votre praticien lors de votre première séance et s’adaptera lors des séances suivantes en fonction des résultats et de votre ressentit.

Pour un adulte, une séance varie généralement de 30 minutes à 1h.

Selon la problématique, il est possible que votre praticien vous conseil d’associé plusieurs techniques lors d’une même séance (le tarif est unique quelque soit le temps ou le nombre de technique utilisée lors de la séance).

L’ODEUR ET LA FUMÉE

  • Il y a deux inconvénients à la moxibustion : l’odeur et la fumée.
  • Le vrai moxa, fait avec la plante non carbonisée produit beaucoup de fumé lorsqu’elle est brûlée. Très peu de cliniques offrent la thérapie par moxibustion à cause de ce problème de fumée.